Les dernières tendances voyages !

L’échappée belle à Canet-en-Roussillon

A seulement 9 km de Perpignan, Canet-en-Roussillon est une station balnéaire très prisée des Pyrénées-Orientales.

On peut dire qu’elle en impose Canet-en-Roussillon avec ses 9 km de plage de sable fin ! Ici, aucun risque de se retrouver sur la serviette de plage de son voisin (même en juillet et août), un luxe comparé aux plages surpeuplées de la côte d’azur.

Faut dire qu’elle en a des atouts cette petite station balnéaire de Canet-en-Roussillon nichée dans le Golfe du Lion, au pied des majestueuses Pyrénées et à seulement 20 km de l’Espagne. Sans complexe et depuis toujours, elle est celle qui sur la côte roussillonnaise imprime sa marque, donne le ton, s’affirmant ville touristique, village catalan, terre de gourmandises et de tradition.

Je n’ai pas hésité une seconde, quand on m’a proposé de découvrir Canet-en-Roussillon. Habituée à rouler ma bosse hors de France, l’occasion était trop belle de poser ma valise le temps d’un week-end mêlant patrimoine, terroir, detox et farniente 😉

En arrivant à Perpignan, le pic du Canigou jaillit sans préavis de la paisible plaine agricole du Roussillon, concentré de vignobles et de vergers méditerranéens, avant de se froisser anarchiquement en massifs moutonnant de chênes verts et de frênes. Il paraît qu’après le déluge, Noé y aurait tiré son arche au sommet, désormais enfouie sous les glaciers, et le roi Pierre III d’Aragon, arrivé au point culminant, aurait vu jaillir un dragon volant d’un étang avant de l’occire… Cette machine à légendes sert surtout depuis l’Antiquité de repère aux marins, qui l’aperçoivent de très loin tant il est proche du rivage, et fait office de trait d’union entre terres catalanes des plaines et des hauteurs, françaises comme espagnoles.

À première vue, ses contreforts austères et ses vallées encaissées semblent hermétiques aux hommes. Ils en ont pourtant cultivé les moindres replats et exploité, depuis deux millénaires et jusqu’à la fin des années 50, des sols si riches en fer pur que le château de Versailles en a façonné ses grilles !

A peine 1h20 de vol depuis Paris, on atterrit à l’aéroport de Perpignan et là changement de décor. Le thermomètre affiche des températures insolentes en ce début de juillet, flirtant avec les 30°C. Je tombe le pull et affiche le Marcel. Enfin l’été 😉

Le mini van est là pour nous accompagner en centre ville à l’hôtel Host & Vinum qui sera notre QG ce week-end. Très sympa ce boutique hôtel 4* membre du label Châteaux et Hôtels de Collection (fondé par Alain Ducasse). Nous déjeunons sur la terrasse à l’ombre des pins à quelques mètres de la piscine.

Pas le temps de piquer une tête, on doit filer à la rencontre de notre guide du patrimoine pour une visite guidée du vieux village de Canet-en-Roussillon situé sur les hauteurs. Qu’il est pittoresque ce village avec ses venelles et ses maisons à l’architecture singulière. C’est en venant du nord, par la route de Sainte-Marie, que la vieille ville de Canet apparaît sous son vrai visage d’ancienne place forte juchée sur un coteau d’où elle pouvait surveiller la mer et repérer les envahisseurs !

Les maisons s’étagent depuis l’église Saint-Jacques jusqu’au château vicomtal dans un dédale de venelles. Son mur d’enceinte a disparu depuis longtemps, mais on peut en reconstituer le tracé grâce à quelques tours et pans de mur encore debout, ce qui confère tout le charme à ce village.

La ville de Canet s’enorgueillit de posséder une église gothique, dédiée à Saint Jacques, dont la reconstruction remonte au XVIe siècle. Les récentes restaurations ont mis en valeur briques et gros galets utilisés par les bâtisseurs de l’époque, ainsi que les belles sculptures renaissance du choeur et des chapelles latérales. Située sur un chemin de Compostelle, Saint-Jacques de Canet offrait un refuge d’étape aux pèlerins.

Construite dans la seconde moitié du XIVe siècle, cette église fut remaniée en 1510 et agrandie en 1694. Le clocher fut également construit au XIVe siècle en « cairou », brique rouge locale.

Entre terre et mer !

D’un côté la mer, de l’autre l’étang. placée sous le signe de l’eau, Canet-en-Roussillon possède une vaste zone humide devenue le refuge de centaines d’oiseaux. Propriété du Conservatoire du Littoral classée Natura 2000, cette lagune lisse dans laquelle se reflète la silhouette du Canigou enneigé est un lieu d’exception pour observer la faune et la flore.

L’endroit est idéal pour se balader en famille ou promener son chien. Au fil des saisons, on peut y découvrir quelques 246 espèces végétales et pas moins de 200 espèces d’oiseaux migrateurs. Parmi elles, on trouve des flamants roses, mais aussi la talève sultane, le foulque macroule, le butor étoilé ou encore le héron pourpré. de mi-février à mi-août pendant la nidification, on y observe plusieurs espèces venues faire leur nid.

Des cabanes en roseaux et châtaignier témoignent de la culture de la pêche. Certaines ont été restaurées, leur permettant de perpétuer une tradition.

A quelques encablures de là, se trouve notre prochain rendez-vous. Situé sur le front de mer, offrant une vue à couper le souffle sur la plage et l’étang, l’hôtel Les Flamants Roses abrite une des meilleures Thalasso de la région. Au total 1200 m2 d’espaces dédiés au bien-être avec ses bains bouillonnants, douches à jet, rituels et modelages du monde aux huiles essentielles, sa piscine à l’eau de mer et ses cours d’aquagym face à la Méditerranée.

On se laisse embarquer pour un moment hors du temps, dans les mains expertes de thérapeutes aux doigts de fées. Divin ! J’opte pour un modelage relaxant aux huiles essentielles. J’apprends que la Thalasso propose depuis peu une cure spécifique « stress-out » pour ceux qui comme moi ne savent pas lâcher prise 😉 .

Clap de fin de cette journée, on file en direction du port à la découverte des vieux gréements. Leurs coques burinées par les embruns et leurs voiles tannées par le soleil leur donnent une allure folle.

Au nombre de 44, les vieux gréements amarrés dans le port de Cannet ont fier allure. Bichonnés par une pognée de passionnés, ces bateaux là ont fait du quai Florence Arthaud, une escale de charme !

Bon à savoir : Afin de mieux naviguer dans le port, une navette portuaire a été mise en place et assure les liaisons maritimes du nord au sud du port pour la modique somme de 1,50 euros l’aller-retour par personne.

Une archi Art Déco !

Au départ de Canet Sud, direction le front de mer pour une promenade de 2h qui met l’accent sur les évolutions de l’architecture de Canet-en-Roussillon des années 30 à nos jours.
Exposées un peu partout sur le front de mer, plus d’une vingtaine de sculptures aux lignes courbes ou résolument cubiques nous apostrophent. Nées de l’imagination d’artistes de renom de Michel Argouges à Philippe Lavaill en passant par François Vanczak mais aussi Casimir Ferrer…tous sont venus participer à des symposiums.

Les années passant, les modes de vie et besoins évoluant, Canet se modernisa et érigea des bâtiments inspirés par la mission Racine qui sévit sur tout le littoral roussillonnais. Même si elle ne fut pas soumise directement par cette mission, Canet adopta alors l’architecture en vigueur dans les années 70 ne laissant que quelques trop rares villas construites par le célèbre architecte Muchir dans les années 30.

Férid Muchir, le grand architecte catalan des années 30, a marqué de son sceau l’architecture canétoise. Soufflant un vent de modernité tout en gardant l’esprit typiquement roussillonnais aux lieux, il épure les volumes, utilise les matériaux locaux et fait référence aux architectures méditerranéennes dotées de soubassements, de baies romanes, de colonnades et d’œil de bœuf. La villa ci-dessous qui fut longtemps sa résidence de vacances vient d’ailleurs d’être classée aux Monuments Historiques.

L’été est sportif sur les plages de Canet. Du beach yoga au beach fitness, il n’est pas rare de s’adonner à la musculation le long des plages grâce aux appareils de fitness installés gracieusement par la mairie. Quand Canet se la joue version Malibu 😉

Entre deux séances de fitness sur la plage, on prend le temps de se prélasser au soleil sur l’une des nombreuses plages privées (aux tarifs très abordables) et de savourer une assiette de tapas, LA spécialité locale ou une belle salade de saison.

On n’oublie pas de faire un détour par l’arboretum, un endroit unique et précieux où les arbres de collection et les végétaux rares se côtoient. D’une surface de 11 hectares, ce balcon géographiquement exceptionnel au dessus de la plaine de la Salanque accueille depuis quelques années un véritable conservatoire de plantes rares.

L’arboretum offre une collection d’une centaine de cactées et plantes désertiques, des variétés rares et anciennes de fruitiers (cerisiers, pruniers, abricotiers, pêchers, pommiers, poiriers…), une collection d’une trentaine de chênes différents adaptés au climat méditerranéen, une collection de 53 cépages de vigne dont 23 sont cultivés traditionnellement pour la vinification.

S’il est un exemple de biodiversité, ce lieu chargé d’histoire est également un endroit à faire connaître aux familles et aux enfants au fil d’expériences proposées tant ludiques que gourmandes.

Régulièrement et en fonction des saisons, l’arboretum propose de venir cueillir soi-même les fruits que l’on souhaite. A découvrir le nez au vent et les papilles en alerte 😉

Renseignements et informations auprès de l’Office de Tourisme de Canet-en-Roussillon.
Adresse : 1 bis, avenue de la Méditerranée – 66 141 Canet-en-Roussillon
Tel : 04 68 86 72 00

 

 

 

 

 

 

 

 



Blogueuse voyage depuis 2008 et globe-trotteuse dans l'âme, j'aime dénicher de nouvelles adresses. Entre 2 voyages, je suis consultante en référencement naturel et accompagne les marques dans leur stratégie de contenu. J'étudie toute proposition commerciale décente à l’adresse suivante : valerie (dot) komingup (at) gmail (dot) com. Rédaction de contenus éditoriaux, placements produits, communication digitale, tests de produits, bannières publicitaires… Contactez-moi, et discutons !


One thought on “L’échappée belle à Canet-en-Roussillon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RESTEZ CONNECTÉ, INSCRIVEZ-VOUS A LA NEWSLETTER

bela-vista-hotel

Et recevez toute l'actu du voyage avec Koming Up !